«60 euros, c’est beaucoup quand on vit dehors» - Franck Perrogon
     
«60 euros, c’est beaucoup quand on vit dehors»
A Bordeaux, une association CEID propose à des jeunes en situation d’extrême précarité des boulots à la journée, payés immédiatement et sans obligation de durée.

T.A.P.A.J. : Travail Alternatif Payé A la Journée - Projet de revalorisation pour la réinsertion sociale
Le CEID a mis en place ce projet afin de permettre à des jeunes de 18-25 ans en grande précarité de s’intégrer progressivement dans le monde du travail à raison de quelques heures par semaine rémunérées immédiatement.
Le but est de leur permettre d’avoir au plus vite, avec le minimum de contrainte d’accès, une source de revenu légal, dans un cadre journalier qui puisse se substituer, ou venir en complément de « la manche ». Par ce biais, ils pourront développer leur estime de soi, des autres et un savoir-faire professionnel. L’objectif à moyen terme étant de les amener, de façon graduelle, à obtenir des contrats de travail à plus long termes.
Top